Inter-Culturel            
La Maison - Inter-Culturel
Accueil Sc. Humaines | Autres textes | Média | Rendez-vous | Sur le Web [RSS] | Le Collectif | La Maison | Forum | Liens | Glossaire | Thèmes | A lire | News Letter Contact

inter-culturel
Défaire tous les racismes

On soutient

IZUBA éditions

La Nuit Rwandaise
La Nuit rwandaise
L'implication française dans le génocide des Tutsi au Rwanda


O rigines

Afrique Conseil

LMP

CLARIS

Lady Long Solo

CVUH


Autres textes
« Non au morcellement ethnique de la République »
La France se mobilise face à la xénophobie et à la politique du pilori
Manifestations du 4 septembre 2010
 

Les plus hautes autorités de l’Etat ont fait le choix de jeter à la vindicte publique des catégories entières de population : Roms et Gens du voyage accusés comme les étrangers d’être des fauteurs de troubles,

Français d’origine étrangère sur lesquels pèserait la menace d’être déchus de leur nationalité, parents d’enfants délinquants, etc. Voici que le président de la République accrédite aussi les vieux mensonges d’une immigration coûteuse et assimilée à la délinquance, et offre ainsi à la stigmatisation des millions de personnes en raison de leur origine ou de leur situation sociale.

Ce qui est à l’œuvre dans cette démarche ne s’inscrit pas dans le débat légitime, dans une démocratie, sur la manière d’assurer la sûreté républicaine. Le nécessaire respect de l’ordre public n’a pas à être utilisé pour créer des distinctions entre les habitants de ce pays et désigner des boucs émissaires, ni pour instituer des peines de prison automatiques, contraires aux principes fondamentaux du droit pénal, à l’indépendance de la justice et à l’individualisation des peines.

La Constitution de la France, République laïque, démocratique et sociale, assure « l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion ».

Nul, pas plus les élus de la nation que quiconque, n’a le droit de fouler au pied la Constitution et les principes les plus fondamentaux de la République.

Notre conscience nous interdit de nous taire et de laisser faire ce qui conduit à mettre en péril la paix civile.

Nous appelons à une manifestation le samedi 4 septembre 2010 partout en France, afin de fêter le 140e anniversaire d’une République que nous voulons plus que jamais, libre, égale et fraternelle.

A Paris, Place de la République à Paris, à 14h00.

A Bordeaux, à 10h30, parvis des droits de l’homme (à coté du palais de justice).

A Toulouse, à 10h30, Esplanade des Droits de l’Homme, Place du salin à Toulouse Métro « Palais de Justice ».

A Marseille, rassemblement sur le Vieux Port, à 14h30.

(...)

++++

Programme des manifestations dans toutes les villes

[mise à jour au 1er septembre 2010]

- Abbeville : samedi 4 septembre, place du Pilori, à 14h30.

- Agen : samedi 4 septembre, boulevard de la République/ place Jasmin, à 10h00.

- Aix-en-Provence : samedi 4 septembre, rassemblement place de la Rotonde, à 11h00 (à confirmer).

- Ajaccio : samedi 4 septembre, rassemblement devant la préfecture de Corse, à 17h00.

- Alençon : samedi 4 septembre, devant la préfecture, à 14h00.

- Alès : samedi 4 septembre, devant le théâtre, à 17h00.

- Amiens : samedi 4 septembre, place de l’Hôtel de ville, à 14h30.

- Angers : samedi 4 septembre, rassemblement place du Général Leclerc devant le palais de Justice, à 10h30.

- Angoulême : samedi 4 septembre, place de l’Hôtel de ville, à 15h00.

- Annemasse : samedi 4 septembre, parvis de l’espace Martin Luther King, à 11h00.

- Annecy : samedi 4 septembre, devant la préfecture, à 15h00.

- Arles : samedi 4 septembre, boulevard des Lices, à 11h30.

- Auch : samedi 4 septembre, place de la Libération, à 10h30.

- Aurillac : samedi 4 septembre, 2 cours Monthyon, devant la préfecture, à 11h00.

- Avignon : samedi 4 septembre, boulevard Limbert devant la préfecture, à 10h30.

- Bailleul : samedi 4 septembre, devant la mairie, à 11h30.

- Barenton : samedi 4 septembre, à 17h30, sur le site du camp d’internement tzigane qui a existé à Barenton sous le régime de Vichy (du 11 avril 1941 au 8 octobre 1942).

- Bayonne : samedi 4 septembre, place de la Liberté, à 11h00.

- Beauvais : samedi 4 septembre, place Jeanne d’Arc, à 14h00.

- Belfort : samedi 4 septembre, place Corbis, à 14h00.

- Besançon : samedi 4 septembre, place du Huit-Septembre, à 15h00.

- Béziers : sur le site de la fête annuelle de La Plantade commémorant le 140e anniversaire de la proclamation de la République, inauguration d’un Arbre de la Liberté devant lequel chacun pourra prendre la parole.

- Blois : samedi 4 septembre, rassemblement à l’angle de la rue des 3 Clefs et la rue du Commerce, à 15h00.

- Bordeaux : samedi 4 septembre, rassemblement sur le parvis des droits de l’Homme à côté du palais de justice, à 10h30.

- Boulogne-sur-Mer : samedi 4 septembre, devant la sous-préfecture, Grande Rue, à 16h00.

- Bourg-en-Bresse : samedi 4 septembre, au carrefour des rues Charles Robin, Foch, et du Bd de Brou, 14h00.

- Bourges : samedi 4 septembre, manifestation devant le monument de la Résistance, place du 8 mai, à 11h00.

- Bressuire (79) : samedi 4 septembre 2010, place Notre-Dame Bressuire 10h30 cercle de silence, 11h00 rassemblement citoyen, prises de paroles des organisations participantes, 11h30 défilé jusqu’à la sous-préfecture avec dépôt d’un communiqué commun.

- Brest : samedi 4 septembre, place de la Liberté, à 10h30.

- Brive : samedi 4 septembre, devant la sous-préfecture, à 10h30.

- Caen : samedi 4 septembre, place de la République, à 14h00.

- Cannes : samedi 4 septembre, rassemblement devant le monument aux morts et la mairie, à 14h30.

- Carcassonne : samedi 4 septembre, place Carnot, à 10h00.

- Castres : samedi 4 septembre, place Jean Jaurès, à 9h30.

- Chalon-sur-Saône : samedi 4 septembre, manifestations avec distribution de tracts et signature de pétition dès 14h place Charles De Gaule, place Saint Vincent, place de l’Hôtel de ville et place de l’ancien collège. Les quatre cortèges convergeront place de Beaune, à 16h00, et iront vers la sous-préfecture.

- Chambéry : samedi 4 septembre, place Caffe, à 15h00.

- Charleville-Mézières : rassemblement vendredi 3 septembre à 18h place de l’Hôtel de Ville de Mézières

- Chartres : samedi 4 septembre, place du Châtelet à 10h30 puis venue à Paris.

- Châteauroux : samedi 4 septembre, place de la République devant l’arbre des droits de l’Homme, à 17h00.

- Chaumont : samedi 4 septembre, devant la préfecture, à 11h00.

- Cherbourg : samedi 4 septembre, place de la république devant la mairie, à 11h00.

- Clermont-Ferrand : samedi 4 septembre, place Delille, à 14h00.

- Colmar : samedi 4 septembre, avenue de la République, devant l’entrée administrative de la Préfecture du Haut-Rhin, à 14h30.

- Coutances : samedi 4 septembre, place Saint Nicolas, à 11h00.

- Dijon : samedi 4 septembre, place Darcy, à 14h00.

- Dole : samedi 4 septembre à 11h, rassemblement place de la sous-préfecture

- Douai : samedi 4 septembre, entrée de Gayant Expo, à 9h00.

- Dunkerque : samedi 4 septembre, rassemblement au Marché central, à 10h00 ; signature de l’appel place Jean Bart à 12h30 ; rassemblement Stèle des droits de l’Homme (CUD) avec prise de paroles, à 12h30.

- Epinal : samedi 4 septembre, place des 4 Nations, à 15h00.

- Evreux : samedi 4 septembre, devant l’Hôtel de ville, à 15h00.

- Fargniers : samedi 4 septembre, devant le musée de la Résistance, à 15h00.

- Foix : samedi 4 septembre, devant la préfecture, à 10h00.

- Gap : samedi 4 septembre, place de la République, à 11h00.

- Grenoble : samedi 4 septembre, manifestation avec deux points de départ la gare de Grenoble (à 14h30) et la place du marché de la Villeneuve (à 14h00), point de jonction des deux cortèges est à la place André Malraux.

- Guéret : samedi 4 septembre, devant la mairie, à 10h30.

- Hénin-Beaumont : samedi 4 septembre 2010, rassemblement devant l’Hôtel de Ville d’Hénin-Beaumont à 16h30. Manifestation dans les rues du centre de la ville. Retour devant l’Hôtel de Ville pour rassemblement militant et festif qui fera alterner des prises de parole et des chansons républicaines.

- Joigny : samedi 4 septembre, rassemblement devant la maison citoyenne à 18h00. S’inscrire au mail suivant maisoncitoyenne89@free.fr pour départ en car pour Paris.

- Le Chambon-sur-Lignon : samedi 4 septembre, place de la Fontaine, à 10h00.

- Le Havre : vendredi 3 septembre, manifestation devant la sous préfecture du Havre + départ en car pour aller manifester à Paris le 4 septembre.

- Le Mans : samedi 4 septembre, place de la République, à 15h00.

- Le Puy-en-Velay : samedi 4 septembre, devant la mairie, à 10h00.

- La Roche-sur-Yon : samedi 4 septembre, devant la préfecture, à 10h30.

- La Rochelle : samedi 4 septembre, cours des Dames, devant la Grosse Horloge, à 11h00.

- Lille : vendredi 3 septembre, rassemblement sur le Parvis des droits de l’Homme, à 18h00.

- Limoges : samedi 4 septembre, place de la République, à 14h00.

- Lons-le-Saulnier : samedi 4 septembre, devant la préfecture, à 11h00.

- Lorient : samedi 4 septembre, place Aristide Briand, à 11h00.

- Lyon : samedi 4 septembre, place Bellecour (devant le Veilleur de Pierre), à 14h00.

- Mantes-la-Jolie : samedi 4 septembre, devant le palais de Justice, à 11h00.

- Marseille : samedi 4 septembre, rassemblement unitaire sur le Vieux Port, à 14h30.

- Mende : samedi 4 septembre, place de la République, à 10h30.

- Metz : samedi 4 septembre, rassemblement place de la République, côté rue Winston Churchill, à 14h30.

- Montauban : samedi 4 septembre, devant la préfecture, à 10h30.

- Montbeliard : samedi 4 septembre, rassemblement sur le parvis des droits de l’Homme à 13 h 30

- Montpellier : samedi 4 septembre, place de la Comédie, à 10h00.

- Mont-de-Marsan : samedi 4 septembre, place Saint Roch, à 11h00.

- Montluçon : samedi 4 septembre, place de la sous-préfecture, à 10h00

- Moulins : samedi septembre, place de la Mairie, à 10h00

- Mulhouse : samedi 4 septembre, place de la Réunion, à 14h00.

- Nancy : samedi 4 septembre, manifestation place Stanislas, devant la préfecture, à 14h00.

- Nantes : samedi 4 septembre, place du Commerce, à 15h00.

- Narbonne : samedi 4 septembre à 11h devant les Halles

- Nevers : samedi 4 septembre, place de la Résistance devant la préfecture, à 15h00.

- Nice : samedi 4 septembre, Place Garibaldi, à 14h00.

- Nîmes : samedi 4 septembre, rassemblement devant la médiathèque/Maison carrée, à 14h00.

- Niort : samedi 4 septembre, rassemblement en bas de la Brèche sur l’esplanade la République, à 11h00.

- Orléans : samedi 4 septembre, place d’Arc, 15h00.

- Paris : samedi 4 septembre, place de la République, à 14h00.

- Pau : samedi 4 septembre, devant la préfecture, à 14h30.

- Périgueux : samedi 4 septembre, devant l’arbre de la Liberté (poste centrale), à 11h00.

- Poitiers : samedi 4 septembre, devant le palais de Justice, à 14h00.

- Porto-Vecchio : samedi 4 septembre, rassemblement place de la mairie, à 18h00.

- Privas : samedi 4 septembre, devant la préfecture, 10h30.

- Quimper : samedi 4 septembre, place de la Résistance, à 14h30.

- Reims : samedi 4 septembre, rassemblement devant la fontaine de la Solidarité, place d’Erlon, à 14h00.

- Rennes : samedi 4 septembre, place de la Mairie, à 14h00.

- Roanne : samedi 4 septembre, devant la sous-préfecture, à 10h00.

- Rodez : samedi 4 septembre, devant la préfecture, à 10h00.

- Rouen : samedi 4 septembre, à l’église Saint-Sever, à 14h00 (ou 14h30) (à vérifier).

- Royan : samedi 4 septembre, place Charles de Gaulle, à 11h30.

- Saint-Brieuc : samedi 4 septembre, départ de la manifestation en haut de la rue Saint-Guillaume, près du manège, à 11h00.

- Saint-Claude : samedi 4 septembre, devant la sous-préfecture, à 11h00.

- Saint-Die : samedi 4 septembre, devant la Tour de la Liberté ou devant la mairie, à 10h00. A confirmer.

- Saint-Denis de La Réunion : samedi 4 septembre, sur la place des droits de l’Homme Champ Fleuri, à 14h00.

- Saint-Etienne : samedi 4 septembre, place Jean-Jaurès, à 10h00.

- Saint-Maximin : samedi 4 septembre, place Martin Bidouré, à 15h00.

- Saint-Nazaire : samedi 4 septembre, esplanade des droits de l’Homme, centre République, à 15h00.

- Saintes : samedi 4 septembre, rassemblement place Bassompierre, à 11h00.

- Salon-de-Provence : samedi 4 septembre, devant l’Hôtel de ville, à 10h00.

- Strasbourg : samedi 4 septembre, place Kleber, à 16h00.

- Tarbes : samedi 4 septembre, place de la Mairie, à 14h30.

- Thonon : samedi 4 septembre, place Aristide Briand, à 14h00.

- Toulon : samedi 4 septembre 2010, manifestation place de la Liberté, à 10h00.

- Toulouse : samedi 4 septembre, manifestation esplanade des droits de l’Homme, place du Salin, à 10h30.

- Tourcoing : samedi 4 septembre 2010, rassemblement devant le Parvis de l’Hôtel de Ville de Tourcoing, à 11h00, avec prise de parole des organisations. Le défilé se poursuivra jusqu’au Parvis de l’église Saint-Christophe.

- Tours : samedi 4 septembre, place Jean Jaurès, à 15h00.

- Tulle : samedi 4 septembre, devant la préfecture, à 15h30.

- Ussel : samedi 4 septembre, devant la sous-préfecture, à 15h00.

- Uzès : samedi 4 septembre, place de la Libération, à 11h00.

- Vannes : samedi 4 septembre, devant la préfecture, à 11h00

- Vendôme : samedi 4 septembre, marché couvert, à 11h00.

- Vesoul : samedi 4 septembre, devant la mairie, à 14h30.

- Vichy : samedi 4 septembre, aux quatre chemins, à 15h00.

- Vouziers : samedi 4 septembre, signatures de pétition sur le marché à 10 h puis à 11h30 rassemblement et déplacement vers la sous-préfecture

(...)

Plus d’infos sur le site de la LDH


Communiqué de 50 organisations

Face à la xénophobie et à la politique du pilori : liberté, égalité, fraternité

Une avalanche de discours et d’annonces provocatrices s’est abattue depuis plusieurs jours sur notre pays. Jusqu’au plus haut niveau de l’Etat, on entend des propos qui étaient jusqu’à présent l’apanage de l’extrême droite. Le président de la République, lui-même, montre du doigt des communautés et des groupes sociaux entiers, stigmatise les Roms, les Gens du voyage, les étrangers, les Français qui ne sont pas « de souche », les parents d’enfants délinquants, etc. Ce faisant, il ne lutte en rien contre la délinquance, qui est répréhensible pour tout individu sans distinction de nationalité ou d’origine : il met délibérément en cause les principes qui fondent l’égalité républicaine, alors que déjà une crise sociale et économique d’une extrême gravité menace la cohésion de la société tout entière.

En quelques jours, les plus hautes autorités de l’Etat sont passées de l’exploitation des préjugés contre les Gens du voyage au lien, désormais proclamé, entre immigration et délinquance, puis à la remise en cause de la nationalité française dans des termes inédits depuis 1945. Ce qui est à l’œuvre dans cette démarche s’inscrit dans une logique de désintégration sociale porteuse de graves dangers.

Il ne s’agit plus du débat légitime en démocratie sur la manière d’assurer la sûreté républicaine, mais bien d’une volonté de désigner comme a priori dangereuses des millions de personnes à raison de leur origine ou de leur situation sociale. Quelle que soit la légitimité que confère l’élection, aucun responsable politique n’a reçu mandat de violer les principes les plus élémentaires sur lesquels la République s’est construite.

Parce que le seuil ainsi franchi nous inquiète pour l’avenir de tous, nous, organisations associatives, syndicales et politiques diverses mais qui avons en commun l’attachement aux principes fondamentaux de la République laïque, démocratique et sociale, rappelons avec force que l’article 1er de la Constitution « assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion », et que toutes propositions qui méconnaîtraient cette règle fondatrice de la démocratie constituent une atteinte à la paix civile.

Nous n’accepterons sous aucun prétexte que le nécessaire respect de l’ordre public soit utilisé pour créer des distinctions entre les habitants de ce pays et désigner des boucs émissaires.

Nous appelons donc l’ensemble des citoyens de ce pays à manifester publiquement leur opposition aux stratégies de stigmatisation et de discrimination et aux logiques de « guerre » qui menacent le vivre ensemble. A cet effet, nous proposerons dans les prochains jours à la signature en ligne un « Appel citoyen » refusant toute politique de la peur ou de la haine. Et nous appelons à un grand rassemblement citoyen à l’occasion du 140e anniversaire de la République, le samedi 4 septembre Place de la République à Paris, à 14h00, et partout en France, pour dire ensemble notre attachement à la liberté, à l’égalité et à la fraternité qui sont et qui resteront notre bien commun.

Signataires : AC ! Agir ensemble contre le chômage, Les Alternatifs, Les amoureux au banc public, Association de défense des droits de l’Homme au Maroc (ASDHOM), Association France Palestine Solidarité (AFPS), Association des Marocains en France (AMF), Association nationale des Gens du voyage catholiques (ANGVC), Association républicaine des anciens combattants (ARAC), ATTAC, Autremonde, Cedetim, Confédération française démocratique du travail(CFDT), Confédération générale du travail (CGT), La Confédération Paysanne, La Cimade, Le Cran, Droit au logement (DAL), Emmaüs France, Europe Ecologie, Fédération pour une alternative sociale et écologique (Fase), Fédération des associations de solidarité avec les travailleurs immigrés (FASTI), Fédération nationale des associations d’accueil et de réinsertion sociale (FNARS), Fédération SUD Education, Fédération syndicale unitaire (FSU), Fédération des Tunisiens pour une citoyenneté des deux rives (FTCR), FNASAT-Gens du voyage, Fondation Copernic, France Terre d’Asile, Gauche unitaire, Groupe d’information et de soutien des immigrés (GISTI), Les Jeunes Verts, Ligue des droits de l’Homme (LDH), Ligue de l’enseignement, Marches européennes, Médecins du Monde, Le Mouvement de la Paix, Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP), le Nouveau Parti anticapitaliste (NPA), le Parti communiste français (PCF), le Parti de Gauche, le Parti socialiste (PS), Réseau d’alerte et d’intervention pour les droits de l’Homme (RAIDH), Réseau Education Sans Frontière (RESF), SNESUP-FSU, SOS Racisme, Syndicat des avocats de France (SAF),Syndicat de la magistrature (SM), Union syndicale Solidaires, Les Verts.

Contacts presse : vous pouvez contacter les services presse de chaque organisation signataire et pour la LDH : Virginie Peron 01 56 55 51 07 – virginie.peron@ldh-france.org



Les rendez-vous


Les 10 derniers articles
Virer l’Afrique de l’histoire de France
Misère du culturalisme
France : « grève de la vie » contre la xénophobie d’Etat
Réflexions autour de la notion de « racisme d’Etat »
La France se mobilise face à la xénophobie et à la politique du pilori
L’increvable logiciel colonial
Identité nationale et passé colonial : pour un véritable débat
Colonisés-immigrés et “périls migratoires”
L’ennemi intérieur, de la guerre coloniale au contrôle sécuritaire
Le faux problème des sans-papiers


Glossaire
Autochtones ?
Du racisme au racialisme
Identité(s)
La construction identitaire
Le Code de l’Indigénat
Le racialisme ?
Négrologie
Négrologues
Psychiatrie coloniale
Représentations sociales
Stratégies identitaires


Thèmes
| A lire | Afrique | Agenda IDF | Argentine | Belgique | Bolivie | Côte d’Ivoire | Chine | Cinéma | Colonialisme | Concert | Conférence-débat | Congo | Croyance | Culture | Discriminations | Ecole | Esclavage | Europe | Exposition | idéologie | Identité | immigration | insécurité | Littérature | Mali | Maroc | Média | Pérou | Pologne | Propagande | Racialisme | Rapports et brochures | Représentations | Rwanda | Théatre | Turquie

A lire
"stratégies identitaires et représentations sociales"
Colonisation
L’histoire coloniale de la France de 1871… à nos jours
Le faux problème des sans-papiers
Racisme

webpropulsé par Ad Nauseam
avec Spip et Free.fr

Administration